"Personne ne sait tout, ni personne n’ignore tout
Personne n’éduque personne, personne ne s’éduque tout seul.
Les hommes s’éduquent entre eux et par la médiation du monde"
Paolo Freire

 

Jeu de coopération : les clés des dynamiques de groupe

100 CARTES ILLUSTRÉES : Conçues avec soin pour faciliter la vie des groupes, les cartes représentent les éléments essentiels qui vous permettront de dynamiser vos rencontres et autres événements co-créatifs.

9 CATÉGORIES : Chaque catégorie représente un besoin fondamental des groupes. Ainsi regroupées, il est facile de faire des liens entre les cartes et de miser sur leur complémentarité.

91 CLÉS : Avec un titre évocateur, une image qui capture l'essence de la carte et un texte descriptif clair et spécifique.

UN LANGAGE COMMUN : Vous et vos collaborateurs bénéficierez d'un support neutre et d'un vocabulaire partagé pour rendre vos séances de travail plus fluides et les prises de décisions plus agiles.

Activités suggérées

Depuis leur parution en 2011, les cartes ont été utilisées de multiples façons, incluant la conception, la préparation et la rétrospective d’événements, des activités d’échauffement (brise-glaces), des séances créatives ou de résolution d’impasses, l’apprentissage de nouvelles approches de facilitation, l’analyse et l’explication de processus de groupes et bien sûr, pour le plaisir.

Voici quelques propositions d’usage, afin de vous aider à entamer votre propre exploration. Si l’une ou l’autre de ces propositions vous semble trop complexe, essayez-la avec une portion du jeu uniquement.

Retour haut de page

Comment utiliser les cartes ?

Pour l’auto-apprentissage et l’auto-évaluation

Étalez les cartes devant vous et identifiez les formes et les dynamiques avec lesquelles vous êtes le plus à l’aise et celles avec lesquelles vous voulez vous familiariser davantage.

1. Développement personnel

Chaque semaine, choisissez une carte avec laquelle vous voulez vous améliorer et réfléchissez à la façon dont vous l’avez déjà utilisée, la façon dont vous auriez pu l’utiliser et la façon dont vous aimeriez l’utiliser dans l’avenir. Gardez la carte dans un endroit visible et revenez-y à plusieurs reprises au cours de la semaine. Remarquez les situations dans lesquelles la carte a été utilisée de façon exemplaire et soyez attentif à la façon dont elle est utilisée par d’autres. NB : Si vous jouez le rôle de formateur, vous pouvez aussi encourager vos étudiants à faire des recherches sur des formes et des dynamiques spécifiques.

2. Développement du groupe

Invitez le groupe à s’asseoir autour des cartes étalées. Donnez à chacun un ou deux types de jetons (pièces, trombones, fèves, etc.) et invitez-les à mettre un jeton sur : (a) une carte avec laquelle ils se sentent à l’aise ; et (b) les cartes avec lesquelles ils aimeraient s’améliorer. Donnez à chacun un moment pour partager les raisons de son choix.

Pour l’organisation d’événements

1. Clarifier les objectifs de l’événement

Choisissez entre une et cinq cartes qui représentent l’objectif (ou le besoin) le plus important de votre événement. Lors des rencontres de travail suivantes, demandez-vous: « Sommes-nous toujours alignés avec nos objectifs/besoins ? Sinon, que devons-nous faire différemment ? »

2. Dresser un aperçu du déroulement de l’événement

Choisissez une séquence de cartes (entre 3 et 12) qui représentent la façon dont vous pensez que l’événement pourrait se dérouler. Par exemple : ouverture et bienvenue, définition de l’intention, etc. Ensuite, réfléchissez à chacune de ces phases et à leurs implications spécifiques en lien avec votre événement.

3. Planifier les étapes de réalisation de votre événement

Placez un grand tableau dans la salle. Les lignes seront les 9 catégories de cartes et les colonnes seront les différentes étapes de réalisation de votre événement (par exemple : « début des préparatifs », « derniers ajustements », « pendant l’événement », « retour »). Classez les cartes par catégorie et donnez chaque catégorie à un membre de l’équipe ou à un sous-groupe. Demandez à quelqu’un de décrire l’événement: l’objectif, les prémisses, les obstacles que vous pourriez rencontrer, etc. Invitez chacun à choisir les cartes parmi celles de leur catégorie qui pourraient être utilisées lors des différentes étapes et à les coller dans la case du tableau appropriée (utilisez un adhésif non permanent). Une fois complété, faites le tour du tableau et demandez à l’équipe de dresser un portrait fidèle de la stratégie souhaitée pour la préparation de l’événement.

Pour faciliter la réflexion et l’évaluation post-événement

1. Étalez les cartes pour que tous puissent les voir. Racontez le déroulement. Partagez l’histoire de l’événement et identifiez les formes qui ont été présentes, ainsi que celles auxquelles vous auriez pu faire appel de façon plus juste.

2. Si vous avez utilisé les cartes et/ou les catégories pour plani- fier l’événement, revenez sur ces mêmes formes et évaluez la façon dont elles ont été utilisées. Y a-t-il des améliorations pour une prochaine fois ?

3. Choisissez quelques formes au hasard et faites une rétrospective de l’événement à la lumière de celles-ci.

Pendant les sessions de travail

1. Chacun sa carte

Au fur et à mesure que les personnes arrivent, demandez-leur de tirer une carte et invitez-les à prendre soin de ce thème pendant la durée de la rencontre

2. Clarté en début de séance

Pendant l’ouverture de la séance, invitez l’un des participants à tirer une carte au hasard et à l’offrir au groupe en guise d’inspiration pour la rencontre.

3. Faire face aux blocages

Servez-vous du jeu pour débloquer le groupe:

  • en proposant aux participants de réfléchir et de discuter des éléments qui pourraient être manifestes de ce blocage (vous pouvez faire passer les cartes ou en lire la liste) ;
  • en demandant qui aurait une « carte de secours » à présenter pour sortir de l’impasse et en accompagnant le groupe vers sa mise en œuvre ;
  • en repérant les cartes qui représentent les intentions (positives et sous-jacentes) des résistants ou des différentes tendances en présence ;
  • en tirant une carte « oracle », tel que décrit ci-dessous.
Pour une lecture intuitive – les cartes « oracle »

Concentrez-vous quelques instants sur la situation pour laquelle vous avez envie d’avoir plus de clarté et acceptez toutes les pensées qui vous viennent à l’esprit. Tirez une carte pour trouver de l’inspiration quant à vos prochains pas. Vous pouvez aussi en tirer plusieurs, comme au tarot. Par exemple, tirez cinq cartes en séquence représentant (a) le contexte, (b) les influences du moment, (c) le défi auquel vous faites face actuellement, (d) des influences inattendues à venir, (e) la résolution. Pour d’autres types de lectures, il suffit d’effectuer une simple recherche et vous en trouverez de nombreux exemples.

Utilisez les cartes en solo ou en groupe pour explorer l’avenir, vos options, vos opportunités, etc. Laissez votre imagination vous guider et ajoutez-y du plaisir et de la créativité.

Pour partager des histoires

Distribuez les cartes au hasard pour que chacun en ait une partie. Invitez quelqu’un à lire, à raconter ou à inventer une histoire au sujet d’un événement: (a) qui a fait l’objet d’une excellente facilitation ; (b) qui a fait l’objet d’une piètre facilitation, ou ; (c) qu’il va faciliter dans l’avenir. Invitez les participants à utiliser les cartes qu’ils considèrent comme :

  • ayant été utilisées dans des évènements facilités correctement ;
  • pouvant être utilisés pour améliorer la facilitation ;
  • pouvant être utilisés dans l’événement à venir.

Sur un tableau ou un chevalet, dessinez une frise avec les dates ou moments clés du processus. Racontez l’histoire en respectant la chronologie des événements et notez sur la frise les apprentissages ou autres éléments à retenir. À chaque étape, associez une carte qui vous semble appropriée.

Pour décrire des processus et des méthodologies

Si vous êtes familier avec certains processus ou méthodologies de groupe (par exemple : le Forum ouvert, le World Café, l’Investigation appréciative, le Future Search, etc.), vous pouvez utiliser les cartes pour décoder le fonctionnement du processus – sa mécanique, ses principes, les éléments clés, etc.. Choisissez 5 à 12 cartes qui vous semblent les plus pertinentes pour le décrire. Parmi celles-ci, choisissez-en trois qui reflètent son essence. Utilisez-les pour l’expliquer aux personnes autour de vous.

« La plus appropriée » (jeu)

Distribuez sept cartes à chaque participant. Le joueur #1 (le « client » ou « demandeur ») décrit une situation qui lui pose un défi. Les autres joueurs l’écoutent et chacun lui propose l’une de ses cartes, celle qu’ils considèrent comme la plus appropriée. Le demandeur évalue les cartes (cette partie est plus amusante lorsque les autres joueurs tentent de le convaincre que leur carte est la plus appropriée) et choisit celle qu’il veut garder. La personne qui a proposé la carte retenue gagne un point. Tous les joueurs tirent une nouvelle carte pour remplacer celle qui vient d’être proposée. C’est au tour de la personne suivante dans le cercle de partager une nouvelle situation. Le jeu se termine lorsque tous les participants ont partagé une situation au moins une fois.

« Oui, et… » (jeu)

Distribuez sept cartes à chaque participant et demandez à quelqu’un de décrire un contexte de rencontre imaginaire, en nommant Qui et Pourquoi. Demandez à quelqu’un d’autre de déposer au centre une carte en lien avec le contexte. Ensuite, chacun à son tour pose une carte qui lui est associée (voir la liste en bas de chaque carte) tout en complétant l’histoire de la rencontre imaginaire. Si un participant ne peut pas poser sa carte, il doit tirer une nouvelle carte. Le premier à avoir posé toutes ses cartes gagne.

Retour haut de page


Chemin faisant - Association | Chantal GOUBAUD-GOUGEON | 06 29 58 25 53 | mail