"Personne ne sait tout, ni personne n’ignore tout
Personne n’éduque personne, personne ne s’éduque tout seul.
Les hommes s’éduquent entre eux et par la médiation du monde"
Paolo Freire

 

L'écoute active

 

Etre pleinement qui je suis vraiment

"Dans la mesure où chacun de nous accepte d'être lui-même, il découvre non seulement qu'il change, mais que d'autres personnes avec qui il est en rapport, changent aussi."

Carl Ransom Rogers

Ainsi écouté, le sujet perçoit qu’il peut compter sur l'oreille de quelqu'un qui s'intéresse aux particularités de son cas sans chercher à le juger. La personne a en face d'elle un tiers qui cherche à la comprendre...

Qu’est-ce que l’écoute active ?

L'écoute active est initialement une technique d'accompagnement développée à partir des travaux du psychologue américain Carl Ransom Rogers. Elle est également nommée écoute bienveillante. L’écoute active est l’acceptation inconditionnelle d’autrui, sans jugement, mesure ou comparaison, il s’agit d’offrir à la personne une attitude de neutralité bienveillante et d’acceptation inconditionnelle. 

Initialement conçue pour l'accompagnement de l'expression des émotions, elle est opérationnelle dans les situations de face-à-face où le professionnel écoute « activement » l'autre. Elle consiste à mettre en mots les émotions et sentiments exprimés de manière tacite ou implicite par l'interlocuteur.

Qu’apporte l’écoute active ?

Le coach qui pratique l’écoute active est pleinement et authentiquement présent dans la relation avec le coaché, sans autre projet que celui de l’accompagner là où il est à cet instant, restant un pas derrière vers là où il va. L'écoute active permet à l'individu, lors de l'entretien d'aide, de le décloisonner de ses difficultés. L'écoute active est bien plus qu'une reformulation. Grâce à la bienveillance du récepteur, elle donne à l'émetteur, au client des outils afin qu'il puisse s'exprimer et se dire en tant que Sujet de sa situation. L'écoute active représente pour  nous, le point de départ de toute intervention d'aide et permet de voir en quoi et comment nous pouvons aider la personne.

Selon Carl Rogers, les attitudes et la qualité de la relation sont fondamentales dans le processus de changement.

L’intervenant va amener le client à prendre conscience de ses propres idées, sentiments.  Par exemple, il arrive souvent que le client n’ose pas avouer ses idées,  souvent par crainte du jugement.

Dans l’approche rogérienne le praticien sait être dans l’empathie, il sait  écouter avec compréhension c'est-à-dire « percevoir l’idée et l’attitude exprimées du point de vue de l’autre personne, sentir comment elles agissent sur sa sensibilité, assimiler son cadre de référence à l’égard de la chose dont il parle ».

Il sait se mettre à la place du consultant tout en gardant à l’esprit qu’il doit s’abstenir de tout jugement (être neutre et bienveillant),  sans pour autant s’identifier à lui ! Il sait repérer le transfert et l’accueillir. Le praticien émet toujours des hypothèses dans ses formulations lorsqu’il communique ! Il accorde au consultant une valeur positive dans toutes les manifestations de sa personnalité.

Rogers parle de considération positive inconditionnelle. L’intervenant ACP sait être congruent, c'est-à-dire être authentiquement soi-même, être présent dans la relation et ne pas être défensif à l’égard de ses propres sentiments envers le bénéficiaire. Une relation de confiance VRAIE peut alors s’établir.

Retour haut de page


Chemin faisant - Association | Chantal GOUBAUD-GOUGEON | 06 29 58 25 53 | mail