"Personne ne sait tout, ni personne n’ignore tout
Personne n’éduque personne, personne ne s’éduque tout seul.
Les hommes s’éduquent entre eux et par la médiation du monde"
Paolo Freire

 

Choisir la médiation

Une décision libre et volontaire

Atouts et spécificités de la médiation avec le processus de la CNV

Le médiateur qui utilise le processus de la CNV apprend à mettre en œuvre les compétences spécifiques résultant de l'intégration du processus de médiation et du processus de CNV. Il amplifie ainsi l’efficacité de la médiation et la capacité d'utiliser avec puissance, ses propres ressources et talents, notamment face aux situations difficiles notamment en situation de stress.

Grâce au processus empathique,  le médiateur établit les faits en traduisant en observations toutes formes d’interprétation, jugement, à priori, supposition, croyance.

 

Le Médiateur donne un rôle dynamique aux émotions, en les en les mettant en lien avec les besoins, valeurs, croyances. Il accompagne les médiants pour faciliter la prise de conscience des ressentis ou affects, qui font écran à leurs véritables aspirations.

Le Médiateur est compétent pour appréhender les causes profondes du différend par sa capacité à explorer les besoins sous-jacents aux tensions, blocages, crises.

Le Médiateur conduit « pas à pas » chaque médiant à

  • explorer puis clarifier les différents enjeux de la problématique en termes de besoins
  • reconnaitre et exprimer les besoins profonds derrière les besoins plus évidents
  • entendre les besoins de l’autre, jusqu’à une reconnaissance mutuelle des besoins

Le Médiateur accompagne les médiants dans la recherche des solutions créatives qui répondent aux besoins exprimés et reconnus par chacun. Les solutions qui émergent sont adaptées, équitables et durables, parce qu’elles répondent aux attentes et besoins prioritaires de chaque médiant.

Le Médiateur développe une capacité à prendre en compte ses propres émotions et besoins grâce au processus auto- empathique qui lui permet de rester centrer sur le processus de médiation et de garantir notamment son impartialité.

Au cours du processus de médiation le médiateur encouragera régulièrement les médiants à développer des capacités nouvelles de communication comme l'expression et l' écoute de soi et de l'autre. Ainsi les médiants pourront  découvrir comment se rendre la vie plus belle peut rendre service à tout le monde.

 

Par la suite, le médiateur qui est  compétent pour transmettre quelques uns des outils spécifiques à cette méthode, pourra si les médiants en expriment à la fois le souhait et une véritable motivation, leur apprendre la base d'un langage facilitateur ce qui leur permettra de 

  • Clarifier leurs besoins en lien avec leurs freins, blocages, résistances
  • Nommer leurs attentes
  • Reprendre « responsabilité et pouvoir » dans la gestion de la relation et le suivi des solutions choisies

Le médiateur qui utilise le processus CNV apporte ainsi une garantie complémentaire quant à la pérennité des relations, puisque les pistes de solutions seront le fruit des besoins profonds exprimés par les parties prenantes au conflit.

Source Ecole des MédiateursCNV

Retour haut de page

Le recours à la médiation dans les relations du travail

Les textes prévoient également la possibilité d’un recours au médiateur, comme une incitation préalable à toute procédure judiciaire notamment pour toute personne se disant victime de

  • harcèlement moral 
  • conflits collectifs du travail

Exemples de conflits traités en médiation

Gérer la crise

Le conflit est un ingrédient du quotidien, même si la plupart du temps, nous ne nous laissons pas "engloutir" dedans. Le plus souvent, les conflits non résolus reviennent régulièrement dans nos pensées, nous prennent la tête. Nous tentons alors de les refouler, de les oublier…en vain ! 

Un autre choix est possible

Prendre soin de soi, c'est aussi utiliser efficacement son capital énergie notamment en demandant le soutien d’un médiateur formé à cette pratique de la transformation des obstacles

  • dans les entreprises 
  • Sentiment pour le salarié d'être traité comme une donnée économique et non comme un être humain 
  • Plainte du salarié d'être empêché par son supérieur hiérarchique de prendre réellement des responsabilités dans la mission confiée….
  • dans la famille 
  • Crise de couple et parentalité (ex : pré-projet de convention de séparation) 
  • Mésentente autour de la qsuestion des successions
  • dans les associations bon nombre d’associations font appel à des bénévoles dynamiques et enthousiastes, qui souvent ne sont pas en capacité de gérer les conflits internes qui surgissent immanquablement 
  • Prise de pouvoir par la parole dans les assemblées
  • Amalgame entre vie privée et vie associative
  • dans les quartiers
  • Un voisin ne supporte pas les cris d'un enfant autiste
  • Une voisine semble être battue par son mari, les voisins de palier ne savent quoi faire
  • Lors des réunions de copropriétaires certains règlent leurs comptes en public
  • à la crèche des parents ne se sentent mis à l'écart par la directrice. La maman a l'impression d'être méprisée et n'arrive pas à dialoguer.

Retour haut de page

Médiation généraliste conventionnelle en entreprise

Avant toute chose, le demandeur expose brièvemement les faits au médiateur par email ou téléphone pour que celui-ci puisse valider auprès de lui  de la justesse d'un recours à la médiation. Ensuite,  le demandeur contacte lui-même les autres antagonistes pour leur faire part de sa propostion de médiation. Chacun devra un à un donner son accord écrit avant tout démarrage du processus. Pour le bon déroulé du protocole de médiation, il sera d'ores et déjà  fixé un calendrier de rencontres selon le déroulé ci-après : un rendez-vous individuel de maximum 75 minutes pour chaque personne, afin de clarifier les attentes  de chacune des parties prenantes au conflit et de trois séances plénières de 90 minutes. Au terme de chaque séance plénière, si adhésion de toutes les parties, le rendez-vous suivant sera maintenu.

  • rendez-vous individuel forfaitaire   : 115 € par personne
  • séance                                       : 330 € chaque séance

Chemin faisant - Association | Chantal GOUBAUD-GOUGEON | 06 29 58 25 53 | mail