"Personne ne sait tout, ni personne n’ignore tout
Personne n’éduque personne, personne ne s’éduque tout seul.
Les hommes s’éduquent entre eux et par la médiation du monde"
Paolo Freire

 

Jeux de médiation : "8ème dimension, y'a du jeu dans les pensées"

 

Ce jeu de plateau est destiné à favoriser l'expression, la communication, la réflexion, les représentations des adolescents. Il s'adresse aux jeunes de 13 à 20 ans dont des jeunes en difficulté ou déscolarisés. A l'aide de questions qui portent sur des sujets de la vie quotidienne qui les touchent tout particulièrement, il invite les jeunes à communiquer en groupe, à prendre la parole, à faire des choix, à les argumenter, les justifier, les défendre.

Le but du jeu est de développer une argumentation susceptible de convaincre les autres joueurs et d'emporter leur adhésion par un vote oui. Les questions sont regroupées en grandes thématiques :

  • Société et modes de vie (Humilier, être humilié c'est quoi ? - Devenir adulte aujourd'hui, c'est quoi ?...)
  • Valeurs/symboles (Jouer avec sa vie, c'est quoi ?, Que respectes-tu le plus aujourd'hui dans la vie ?
  • Famille/Proches (Un repas de famille, digeste ou indigeste ?, Des parents cool, c'est quoi ?...)
  • Amis/Copains (Peut-on se faire des amis par internet ?, Peut-on tout accepter par amitié ?...)
  • Personne/individu (Avoir la haine, raconte, Qu'est-ce qui te stresse le plus ?...)
  • Scolarité/travail (Tu as une mauvaise note, tu fais quoi ?, Le dernier de la classe, la honte ou la gloire ?...)
  • Institutions/Règles (Propose une action humanitaire, Un parlement de jeunes, la première loi à proposer ?...)

Un jeu pour déplisser sa pensée

Ce jeu est un support à la médiation utilisé par de nombreux professionnels accompagnant des adolescents entravés dans leurs pensées et leur intégration sociale. Il sollicite les représentations, autorise la réflexion et le jugement en les situant dans un système d’échanges et de reconnaissance des pensées de chacun, dans un cadre garanti par la présence d’un professionnel exercé et dans un espace et un temps donné. Ainsi, chacun est amené à émettre son avis, à le confronter à celui des autres, redonnant ainsi à l’échange d’idées tout sa valeur collaborative.

En éducation pour la santé, ce jeu est particulièrement adapté pour mener des actions visant le renforcement des compétences personnelles et relationnelles (compétences psychosociales). Il est particulièrement recommandé pour les jeunes ados  qui présentent des troubles du comportement, qui sont en échec scolaire, ou bien encore en menace de décrochage, ou encore des signaux de souffrance psychique (inhibition, anxiété, impulsivité…).

Il s’agit d’intégrer le présent et le passé de sa vie pour pouvoir se projeter dans l’avenir. À l’adolescence, le jeu ouvre sur des expériences, des possibles qu’il s’agit de tester. Le « jouer » adolescent connaît des adaptations qui permettent à l’adolescent de créer de nouveaux espaces entre le monde et lui.

"Les jeux des enfants ne sont pas des jeux et il les faut juger en eux comme leurs plus sérieuses actions." Michel Eyquem de Montaigne, les ESSAIS


Chemin faisant - Association | Chantal GOUBAUD-GOUGEON | 06 29 58 25 53 | mail